Switcher V1 - Evo-Spirit - le test 1/2

Après avoir fait durer le suspens le plus longtemps possible à l'aide de 3 articles (un unboxing, un test SAV et un interview) voici enfin mes impressions sur le Switcher d'Evo-Spirit.



Pour rappel, le Switcher est un longboard électrique "convertible". On peut l'utiliser avec des roues de street "classiques" ou des "grosses roues" adaptées au tout terrain. Il se place ainsi dans la lignée des Evolve.

Dans son carton, la board est montée avec les roues tout terrain. C'est évidement dans cette configuration que j'ai commencé par tester le Switcher. La télécommande offre 3 vitesses différentes. Par prudence, je me suis mis en "slow".

Premier constat, même en slow la motorisation "arrache". Avec ses 2 moteurs de 1.000W, la board donne de sacrés coups à l'accélération ! Le réglage de la telco n'a pas été pensé pour faciliter les démarrages en douceurs. Il m'a fallu de nombreux essais avant de faire des départs smooths.



Second constat, contrairement à mon ressenti "unboxing", la planche a un excellent amorti des aspérités. Le deck se révèle assez flex pour mes 80 kg, les trucks ultra-larges encaissent bien, et ces étonnant "pneus-plein-à-trous" accrochent le sol tout en se déformant comme il faut... Je n'ai pas ressenti la sensation de flotter au dessus du sol comme sur la bambou GTX, mais je me suis toujours senti parfaitement protégé de la violence du terrain, tout en restant parfaitement connecté au sol.

C'est d'ailleurs ce que je retiens de mes différents ride sur cette board : une machine efficace qui ne cherche pas à faire dans la finesse. Puissante et avec un excellent couple, elle m'a fait gravir des talus de terre avec une grande facilité. Elle m'a aussi très bien tenu sur des descentes de "pseudo-escaliers" dans le bois de Vincennes. Tout le "hardware" m'a parut solide et prévu pour durer.

Par contre, je me suis fait peur avec les accélération et le freinage. Ce dernier surtout, m'a parut le plus puissant de tout ce que j'ai pu expérimenter en skate électrique. Et ce n'est pas vraiment un bon point... Sur mes premières sessions je me suis dit que l'équipe d'Evo avait vraiment fait du mauvais boulot sur tout ce qui touche au contrôle de la vitesse... Mais, après deux semaines d'utilisation et une meilleur maitrise du Switcher, j'en viens à la conclusion que le Switcher est conçu par et pour des sportifs. Cette board pousse à du ride engagé. Elle se montre à la fois explosive et ancré dans le sol comme un bon 4x4. Elle n'est tout simplement pas optimisé pour rouler à petite vitesse entre les badauds du week-ends... Non, elle est faite pour les sombres forêts, ou les plaines abandonnées loin des villes. Je la crois à l'aise sur des pentes de montagne, ou des bandes rocailleuses. Elle a très certainement  besoin de grands espaces !

Le Switcher, en dépit de sa brutalité, m'a vraiment séduit en mode tout terrain. Qu'en est-il du mode street ?... La suite au prochain numéro :)





Commentaires

Articles les plus consultés